mardi 7 septembre 2010

Le poney


Je dois avouer ne pas être l’inventeur du concept. La première fois que j’en ai entendu parler, c’était de la bouche d’une amie parisienne, qui elle-même le tenait de quelqu’un d’autre. Son explication était assez floue, mais l’idée m’apparut de suite formidable. Un « poney », m’a-t-elle dit, c’est un mec qui te veut, qui te bade un peu, bref, un mec qui fait du bien à ton amour propre quand celui-ci vient d’être anéanti par une rupture.

Rapportant cette idée avec moi, j’en fis part à E+ qui trouva la parfaite justification du vocable : quand on tombe de cheval, on dit qu’il faut remonter de suite ; mais dans ce cas, autant le faire en prenant moins de risques.

D’aucuns diront qu’il ne s’agit là de rien de plus que le banal « mec de transition ». Ce qui n’est pas tout à fait exact car, à proprement parler, le poney n’est pas notre « mec ». Ce n’est pas pour autant un triste « PC » (« plan cul »), ni même un morne « PCR » (« plan cul régulier »). Non. C’est un poney.

Attention, l’usage du poney peut cependant se révéler d’un maniement délicat.

Ainsi, un poney n’est pas un poulain, et cela malgré son jeune âge (le poney est jeune, par définition). Parfois, la fréquentation trop assidue de l’animal peut laisser penser que, peut-être, il finira par se transformer en étalon. Or, là est l’Erreur, à la fois la plus courante et la plus dangereuse. Un poney ne sera jamais qu’un poney. Sans doute sera-t-il un jour le pur sang de quelqu’un d’autre ; mais il ne le sera jamais pour qui l’a vu poney.

De plus, le poney ne sait pas, et ne doit pas savoir, qu’il est un poney, au risque de le blesser, ce que l’on ne souhaite pas parce qu’il est trop mignon. Il convient en particulier de prendre garde de ses amis gaffeurs ou trop bavards.

Enfin, un mot sur la fin du poney. La logique voudrait que, remis sur les rails, nous lâchions la bride du poney afin qu’il recouvre la liberté de gambader dans les champs. Personnellement, ça ne s’est jusqu’ici jamais passé de la sorte. Soit j’ai commis l’Erreur, soit le poney a repris seul sa liberté. Dans les deux cas, l’apparition du syndrome « Kill the pony » permet, à coup sûr, mais hélas, a posteriori, de remettre en cause le choix initial de la bête.


A suivre : "Les trop cuites"

13 commentaires:

ArnoQ a dit…

Petit complément : il me semble que ce terme s'applique également pour les filles. Séverine Ferrer a longtemps été surnommée le poney par l'ensemble du rap français (Ministère Amer notamment)

E+ a dit…

Je rajoute un clause à laquelle Rom' n'adhère pas : le Poney, on en fait l'été, en vacances si possible.

Rom' a dit…

ArnoQ : oui mais est-ce que le rap français la surnommait comme ça pcq il s'en servait pour se remettre d'une rupture ? Ca a sûrement un autre sens à propos de S. Ferrer, et si dans ce cas, lequel ?

E+: On en fait plus facilement en été c'est vrai ; mais je suis sûr qu'on doit aussi pouvoir en faire en hiver ; faudra que j'essaie, tiens.

ArnoQ a dit…

@ Rom' : Je crois bien que oui.

Tristan a dit…

J'ai une petite réserve sur le terme de poney parce que ce sont vraiment des bêtes de manège pas sympathiques: elles font tomber les gens, sont caractérielles, mordent.
D'un autre côté, on peut le comprendre vu qu'ils sont assez souvent utilisés comme boute-en-train http://fr.wikipedia.org/wiki/Boute-en-train.

Anonyme a dit…

http://www.sc.tri-bit.com/images/2/23/pony.jpg

Rom' a dit…

Tristan, sous-entends-tu que je suis une jument ?!

Tristan a dit…

Euuuuuh non. Pas du tout. J'émettais seulement des réserves sur le terme poney (j'ai peur des chevaux et j'aime pas les poneys). Vous arrivez quand dans la grande ville?

Rom' a dit…

Tristan : dis ps ça à E+, il adore les canassons.
Moi j'arrive ce soir mais je suis overbooké et pour ainsi dire coupé du monde jusqu'à vendredi soir ; et E+ arrive vendredi soir. Pourquoi ? Tu veux rencontrer tes idoles ?!

Tristan a dit…

J'aurais bien pris ma coupette après les soutenances de mémoire de vendredi, genre vers 18h00 (ou avant, vers l'heure du déjeuner). Sinon, je suis overbouclette le week-end.

Xtelle a 2 secondes pour vous dire a dit…

Tristan : contacte Rom' par mail à :
procrastinons@gmail.com
Rom' : Tristan a raison, le poney est définitivement un animal dangereux !

Tristan a dit…

Pendant que Rom' est occupé ailleurs, et parce que ça lui fera plaisir(?), je vous offre un carpaccio.
(j'ai supprimé le message précédent parce que le lien ne marchait pas)

Tristan a dit…

Un autre avis sur le poney.
(le petit du cheval???)