dimanche 31 mai 2009

Rratapatapatatatam New Yorkais

Sans gagner à aucun jeu du bloug, ni coucher avec l'un de ses membres, ArnoQ a le privilège d'écrire un billet sur son bloug préféré.
La semaine dernière, ArnoQ est parti à New York comme un gros Rémy et en a profité pour :

- Mater tous les matchs de finale de conférence NBA à une heure décente et légalement (c'est à dire pas en streaming sur des sites pirates à 4h du mat).

- Bouder les grosses comédies musicales de Broadway et aller en voir une off-broadway, attiré par son titre alléchant : "The Toxic Avenger : New Jersey's first superhero".




En sortir enchanté, hilare et fier d'avoir quasiment tout compris. Etre charmé par Sarah Chase, l'interprète de la libraire aveugle et se dire qu'elle plairait à de nombreux lecteurs du bloug en apprenant qu'elle a réalisé des sketchs pour la TV US où elle se moque de Jennifer Aniston ("Jen and Angie").

- Assister en avant-première au retour de la mode des chaussures bateaux portées par de nombreux américaines et caines et même vendues dans des magasins cools comme Urban Outfitters. Bouder cette mode.


- Assister à une "skating dance party" dans Central Park.

video

- Halluciner de devoir présenter sa pièce d'identité à chaque entrée dans un bar. Visiblement, aux states, 1.59 m = forcément moins de 21 ans.

- S'adonner à sa passion photographique consistant à shooter les gens de dos.









- Boire des litres et des litres de café américano et de Passion Shaken Iced Tea Sweet No Lemonade de "Starbucks", "Pax" ou "le bon pain".

- Manger un énorme sandwich au pastrami au Kat'z Deli, le restaurant qui permet d'envoyer un salami à son mec dans l'armée.


- Faire du shopping à foison et acheter :

de superbes graphic tees



la boucle de ceinture manette NES pour ressembler à Wollowitz


une superbe vintage fleece de chez Abercrombie et Fitch, dont le magasin sur la 5th Avenue est rempli de vendeurs torse nu qui dansent sur de la techno


les chaussures de Tony Parker au Niketown, pour galoper comme lui sur les terrains de basket


- Se rendre compte que les américaines remontaient souvent leur top décolleté en se touchant les seins par la même occasion quand elles lui parlaient. Se demander s'il fallait y voir une quelconque invitation...


mercredi 27 mai 2009

Melon



Comme tu le sais certainement, génialissime, merveilleux et bellissime ami procrastinateur, ton bloug préféré a été cité par la non moins talentueuse et clairvoyante présentatrice Daphné Burki dans l'Edition spéciale du mardi 26 mai sur l'unique chaîne de télévision regardable (si bien qu'il est inutile de la nommer ici).

A Bordeaux, à New York ou encore Longueville, fidèle lecteur, tu t'es immédiatement rué dans le cyber-café le plus proche, n'hésitant pas à verser 6 euros pour 2 minutes de connexion, afin de féliciter les Procrastinateurs pour cette magnifique performance dont la France aura peine à se remettre.

L'un de tes amis, ayant profité de sa pause déjeuner pour filer s'acheter cette veste écrue idéale pour la mi-saison qu'il avait repérée en début de semaine tant pis il avalera un sandwich sur la route, ne se remet pas d'avoir raté le moment où Daphné (avec laquelle il a d'ailleurs 2 amis communs sur facebook) a évoqué The Bloug et ne cesse de te demander : "Mais elle a parlé de quoi exactement?" "Elle a cité mon commentaire trop fun, tu sais celui où je raconte que blablablablabla, mais si, tu sais, sous le post qui parlait de la couronne de riz de Rom' ?", etc... si bien que tu envisages de le bloquer sur Msn.

Of course, Les procrastinateurs ont la solution.

X et Q doivent l'avouer, ils ont dans un premier temps envisagé de récupérer à coup de système D le grand moment de télévision sus-mentionné et de le publier en totale infraction à la loi soutenue par Michel Sardou ou Jonnhy Halliday.
Et puis, par respect pour ces artistes si altruistes (à tes souhaits), davantage, tu t'en doutes, qu'en raison de leur incompétence en informatique, ils ont fini par écrire à Canal + afin de demander l'autorisation de diffuser ces images sur ce bloug.
Ne pouvant te laisser te fâcher de manière irréversible avec ton ami si beau dans sa nouvelle veste, les Procrastinateurs te conseillent, dans l'attente d'un oui-évidemment-j'adoooore-ce-que-vous-faites, de lui dire de visionner l'évènement qui se trouve à la 17ème minute et 22 secondes de la vidéo du 26 mai 2009 qu'il trouvera ici mais probablement pas longtemps alors dépêche-toi, merde* !




*Si tu trouves que ce ne sont des façons ni de terminer un message, ni de s'adresser à son lecteur préféré, tape 5.




lundi 25 mai 2009

Rratxapatxapatxatxatxamki

Au cours du week-end de l'Ascension, E+ et Rom, accompagnés de Cloé, puis aussi de Fred, sont partis dans le Pays basque espagnol, et en ont profité pour:

- redécouvrir grâce à Cloé le charme des blagues telles que "Avec quoi on mange la soupe?" ou encore "Que boit la vache?"

- rendre visite à cette diva de musée Guggenheim, qui cherche tout le temps à voler la vedette aux oeuvres qu'il abrite


- survivre à la route côtière sinueuse qui relie Bilbao à San Sebastian et être récompensés par des vues superbes du côté de Lekeitio


- se rendre compte que Cloé, Barbie Birkenstock à ses heures perdues, est aussi une grosse bouffe, dont l'oeil frise à la seule évocation d'un gâteau aux pommes, d'un pain aux fruits, ou d'une brioche au sucre

- se bourrer de pintxos, d'abord à Bilbao malgré la grève générale, puis à San Sebastian,

notamment grâce aux bonnes adresses d'Hélo.



- faire, en long, en large et en travers la liste des bars gays de San Seb imprimée par Cloé, trouver peu d'autochtones désirables, et se noyer dans des chupitos

- se retrouver dans un coin paumé pour manger, grâce à Sara et Miguel, dans une cidrerie et y déguster la meilleure tortilla al bacalao, d'incroyables côtes de boeuf grillées, et se servir le cidre directement à la barrique